Bienvenue

« Osons, la Sarthe à Gauche ! », c’est avec cette ambition que nous nous présentons à vos suffrages pour porter nos valeurs de justice et de partage. Ensemble, nous vous proposons de construire un Département + solidaire, + in-novant, + vert.

Par ce site, vous pouvez découvrir nos candidat.e.s et suivre l'actualité de notre campagne.

Christophe COUNIL, Chef de file "Osons la Sarthe à gauche !"

2 avril 2019 2 02 /04 /avril /2019 13:29

Face à la crise que connait notre pays, le Département peut à son échelon apporter des réponses, notamment en ce qui constitue son cœur de métier : la solidarité.

Le vote du budget 2019 a été l’occasion d’apporter nos contributions afin d’inciter la majorité à mieux faire.

Nous avons rappelé que la maîtrise des dépenses de fonctionnement ne peut pas se faire seulement au détriment de nos services à la population, de la réduction des agents territoriaux et des missions d’accompagnement qu’ils remplissent. Ce n’est pas une variable d’ajustement budgétaire.

Force est de constater que le maintien d’un bon niveau d’investissement se joue aux dépens d’une épargne brute en chute libre, et appelle à un futur recours à l’emprunt, de surcroit pour financer le remboursement de la reconstruction des collèges en Partenariat Public Privé.

Nous avons plaidé pour un meilleur soutien à l’enseignement supérieur. Une université forte constitue une dynamique pour les entreprises et l’emploi, un pilier fondamental de notre attractivité. Nous avons demandé à stopper la sempiternelle opposition étayée par la majorité, entre les territoires ruraux et urbains, notamment pour l’aide aux associations. Nous défendons l’équité de traitement des territoires au regard du nombre d’habitants.

Le Département doit avoir une réelle vision innovante envers les personnes âgées, concernant le maintien à domicile et les aides aux Ehpad. Dans quelques années, 1/3 des sarthois aura plus de 60 ans, nous devons trouver des solutions à la situation des aidants et à la prise en charge de nos ainés. Nous sollicitons l’organisation d’assises à ce sujet.

Par ailleurs, nous nous réjouissons de la future mise en place d’une mutuelle de santé départementale, ce que nous avions proposé il y a quelques mois, c’est une bonne nouvelle pour les Sarthoises et les Sarthois !

4 mars 2019 1 04 /03 /mars /2019 11:31

L'ensemble des Conseillers départementaux était réunis à l'Abbaye Royale de l'Epau le 1er février dans le cadre d'une séance plénière consacrée au Débat d'Orientations Budgétaires 2019.

 

Nous vous proposons de retrouver l'intégralité de nos interventions en cliquant sur le lien ci dessous.

 

Ces dernières sont classées dans l'ordre chronologiques, ainsi que par thématique et commission*.  

 

Vous souhaitant une agréable lecture.

 

 

*Le Conseil Départemental comprend de 8 commissions distinctes dans lesquelles sont répartis les élus, chaque commission est composée de 10 Conseillers départementaux.

25 janvier 2019 5 25 /01 /janvier /2019 16:47

L'ensemble des Conseillers départementaux était réunis à l'Abbaye Royale de l'Epau le vendredi 14 décembre dans le cadre d'une séance plénière consacrée aux derniers ajustements du budget 2018.

 

Nous vous proposons de retrouver l'intégralité de nos interventions en cliquant sur le lien ci dessous.

 

Ces dernières sont classées dans l'ordre chronologiques, ainsi que par thématique et commission*.  

 

Vous souhaitant une agréable lecture.

 

 

*Le Conseil Départemental comprend de 8 commissions distinctes dans lesquelles sont répartis les élus, chaque commission est composée de 10 Conseillers départementaux.

7 décembre 2018 5 07 /12 /décembre /2018 16:29

L'ensemble des Conseillers départementaux était réunis à l'Abbaye Royale de l'Epau le vendredi 19 octobre dans le cadre de la Décision Modificative n°1, séance plénière consacrée aux ajustements et modifications budgétaires relatives aux prévisions faites lors du Budget Primitif.

 

Nous vous proposons de retrouver l'intégralité de nos interventions en cliquant sur le lien ci dessous.

 

Ces dernières sont classées dans l'ordre chronologiques, ainsi que par thématique et commission*.  

 

Vous souhaitant une agréable lecture. 

 

 

*Le Conseil Départemental comprend de 8 commissions distinctes dans lesquelles sont répartis les élus, chaque commission est composée de 10 Conseillers départementaux.

30 novembre 2018 5 30 /11 /novembre /2018 16:40

Appel de Marseille

La décision du Gouvernement d’imposer un « contrat financier » aux collectivités, pour sanctionner celles qui augmenteraient de plus d’1,2% leurs dépenses de fonctionnement, associée à la suppression de la taxe d’habitation et à l’absence d’aides financières nouvelles, privent les collectivités de leurs ressources propres. Cela nous empêche d’agir alors que les besoins des territoires et des populations ne décroissent pas ! Comment faire plus avec moins ? Remontés contre ces décisions nationales, des milliers d’élus locaux ont rejoint l’ "Appel de Marseille pour la défense des libertés locales". Nous avons apporté notre soutien à ce mouvement lors de la dernière assemblée plénière.

Coût des PPP

125 millions d’€, c’est le coût de la reconstruction des 4 collèges sarthois sur la durée du contrat de partenariat, soit près de 32 M€ par collège. De l’aveu du Président de la commission Réussite éducative, un collège neuf coûte environ 18 M€ (72 M€ pour 4 collèges), soit 14 M€ de moins. La différence s’expliquerait par le gros entretien et la maintenance assurés par le prestataire pendant 20 ans. En définitive, le Département paiera 650 000 € par an pour le gros entretien et la maintenance d’un collège...neuf !

Transition écologique et Justice sociale

Si la transition écologique est nécessaire, elle ne doit pas se faire sur le dos des plus modestes ! Nous devons investir dans la rénovation énergétique des logements et dans la desserte de nos territoires par des transports innovants et accessibles à tous. Malheureusement, quand le Gouvernement baisse les aides aux bailleurs sociaux, il n’agit pas pour l’économie d’énergie des sarthois, et quand il repousse les investissements urgents, utiles à la rénovation de la ligne Caen-Alençon-Le Mans-Tours, il n’agit pas non plus pour la mobilité de nos concitoyens.