Bienvenue

« Osons, la Sarthe à Gauche ! », c’est avec cette ambition que nous nous présentons à vos suffrages pour porter nos valeurs de justice et de partage. Ensemble, nous vous proposons de construire un Département + solidaire, + in-novant, + vert.

Par ce site, vous pouvez découvrir nos candidat.e.s et suivre l'actualité de notre campagne.

Christophe COUNIL, Chef de file "Osons la Sarthe à gauche !"

25 juin 2021 5 25 /06 /juin /2021 08:35

Dimanche 27 juin, la Sarthe a rendez-vous avec l'Alternance. Avec les candidats "Osons la Sarthe à gauche" construisons un Département + solidaire, + innovant et + vert.

Retrouvez l'appel à voter de Christophe COUNIL, chef de file des 22 candidats La Sarthe à Gauche !

23 juin 2021 3 23 /06 /juin /2021 08:42

Interpellés par l'Union régionale pour l'habitat des jeunes (URHAJ) qui vient de publier un plaidoyer pour la jeunesse (voir document à télécharger en pied de cet article), "Osons la Sarthe à Gauche" a souhaité rappeler ses engagements pour construire un Département qui donne toutes ses chances à la jeunesse.

Construire un Département qui donne toutes ses chances à la jeunesse
  1. Maintenir la pression sur le gouvernement et le Parlement pour instaurer un revenu de base aux jeunes de moins de 25 ans. En attendant la réalisation de cet objectif, nous mettrons en place un Contrat d’Accompagnement Personnalisé pour l’autonomie (CAPA) destiné aux jeunes de 18 à 25 ans en vue de développer un projet personnel et/ou professionnel nécessitant un soutien particulier et temporaire, permettant de construire de solides bases à l’insertion sociale et professionnelle et d’éviter l’errance. Ce dispositif mobilisera les moyens du Fonds d’Aide aux Jeunes et le dispositif du service civique
  2. Renforcer le soutien du Département à l’Université du Mans et aux établissements supérieurs afin de développer de nouvelles offres de formation et renforcer les pôles d’excellence de l’enseignement supérieur sarthois. Soutenir la création de nouvelles écoles d’ingénieurs (institut de l’actuariat, école autour des technologies de l’hydrogène …). Accompagner les actions permettant de valoriser les études supérieures auprès des collégiens par la création de partenariats entre les collèges et l’Université du Mans.
  3. Créer un « Pass Europe et Monde » permettant chaque année d’aider une quarantaine de jeunes dans la réalisation d’un stage, d’un projet humanitaire, universitaire ou professionnel au sein de l’Union européenne et du monde.
  4. Mettre en œuvre un plan d’accompagnement à l’autonomie des jeunes majeurs issus de l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) afin d’enrayer le cercle vicieux de l’exclusion sociale. Ce plan se déclinera en 4 axes structurants : l’accès au logement, un droit à « l’expérimentation » lui permettant d’être de nouveau prise en charge en cas d’échec, favoriser l’entraide et accompagner les jeunes parents anciennement pris en charge par l’ASE.
  5. Développer les permanences et les actions décentralisées de la Maison départementale des adolescents en s’appuyant sur les maisons du département.
  6. Créer une plateforme d’insertion pour les jeunes en situation de handicap. Ce service, passerelle entre l’enfance et l’âge adulte, doit permettre à ces jeunes de construire progressivement leur projet de vie, en les familiarisant avec les changements marquants liés à l’âge adulte : droits et devoirs, citoyenneté, accès au travail, vie affective et sexuelle, vie quotidienne et gestion du budget.
22 juin 2021 2 22 /06 /juin /2021 17:52

Le CIES 72 a adressé aux candidats aux élections départementales, un questionnaire en 5 points concernant la future politique culturelle du Conseil départemental (voir document en pièce jointe). Nous vous invitons à découvrir nos réponses et nos engagements pour une politique culturelle plus ambitieuse.

Nos engagements pour une politique culturelle ambitieuse

Demande n°1 - Diffusion et accueil en résidences pour les compagnies locales

 

Notre proposition n°50 propose de soutenir les associations et compagnies culturelles par la création d’une programmation culturelle départementale leur permettant de présenter leurs créations dans une trentaine d’équipements culturels de proximité. Cette programmation sera élaborée en étroite relation avec les communes et communautés de communes.

 

Au-delà de cette proposition, nous soutiendrons les initiatives artistiques et les lieux intermédiaires et indépendants de création, de pratique, de diffusion, de rencontre pour les artistes et les populations sur le territoire.

 

La création d’un festival pluridisciplinaire afin que les compagnies locales gagnent en visibilité auprès des programmateurs locaux et régionaux. Devra être travaillé avec les autres acteurs du territoire.

 

Il est difficile de s’engager sur notre capacité à faciliter l’accès aux salles municipales dans la mesure où cela ne relève pas de la compétence du Conseil départemental. Toutefois, dans le cadre des contrats territoriaux entre le Département et les Communautés de communes, nous pourrons soutenir les projets de modernisation de certains équipements.

 

 

Demande n°2 - Réévaluation du montant des subventions et des critères d'attribution

 

Nous proposerons la signature de conventions pluriannuelles d’objectifs et de moyens avec les acteurs associatifs afin de leur donner les moyens d’œuvrer dans la durée avec une assurance de moyens financiers s’inscrivant dans la durée. Cette proposition permettra de simplifier les démarches administratives liées à l’octroi de subvention.

 

Nous apporterons toute notre attention aux projets transdisciplinaires qui permettent la rencontre et l’échange entre les différentes formes d’art.

 

 

Demande n°3 - Suivi et valeur artistique du travail des équipes locales

 

Notre proposition n°69 propose de constituer des conseils consultatifs pour échanger avec les partenaires du Département dans chacun de ses domaines de compétences et ainsi ajuster les politiques départementales avec la réalité du terrain. Nous mettrons donc en place un conseil consultatif des acteurs culturels pour partager notre réflexion sur la politique culturelle départementale.

 

Ce conseil consultatif sera associé à l’examen des demandes de subvention et aura la possibilité d’examiner des propositions venant des membres de la Commission. Toutefois, ce conseil consultatif n’aura pas de pouvoir de décision.

 

 

Demande n°4 - Une action de pédagogie pérenne sur nos métiers auprès de tous les financeurs publics

 

La proposition de mettre en place un plan de formation pérenne en direction des élus pour résoudre leur méconnaissance du monde culturel et permettre ainsi de co-construire une politique culturelle devra être examinée en lien avec l’association des maires de la Sarthe. Le Conseil départemental s’associera aux actions allant en ce sens.

 

 

Demande n°5 - Structuration et mutualisation des professionnels de la Sarthe

 

La structuration et la mutualisation apparait comme une nécessité afin de soutenir le monde culturel qui a particulièrement souffert durant ces derniers mois. Aussi, nous accompagnerons la structuration de CIES72 afin d’en faire un interlocuteur privilégié dans le cadre du Conseil consultatif évoqué précédemment. Le travail au sein de ce conseil permettra d’évoquer les différentes propositions concernant cette question.

Certaines propositions de ce point semblent particulièrement pertinentes et nécessitent un travail d’approfondissement dans le cadre de la future politique départementale culturelle.

 

Notre 51e proposition vise à mettre en œuvre un plan départemental d’éducation artistique et culturelle destinée prioritairement à l’ensemble des collégiens afin de favoriser leur ouverture à l’Art et à la Culture par la médiation artistique, l’accès à la pratique culturelle. Ce plan pourra s’appuyer sur l’accueil de résidences d’artistes à proximité des collèges. Elaboré en concertation avec les acteurs culturels sarthois, ce plan s’appuiera sur les ressources du territoire.

22 juin 2021 2 22 /06 /juin /2021 15:24
"Osons la Sarthe à gauche" propose le rassemblement de toute la gauche.
"Osons la Sarthe à gauche" propose le rassemblement de toute la gauche.
"Osons la Sarthe à gauche" propose le rassemblement de toute la gauche.
"Osons la Sarthe à gauche" propose le rassemblement de toute la gauche.
"Osons la Sarthe à gauche" propose le rassemblement de toute la gauche.
"Osons la Sarthe à gauche" propose le rassemblement de toute la gauche.
"Osons la Sarthe à gauche" propose le rassemblement de toute la gauche.
"Osons la Sarthe à gauche" propose le rassemblement de toute la gauche.
"Osons la Sarthe à gauche" propose le rassemblement de toute la gauche.
"Osons la Sarthe à gauche" propose le rassemblement de toute la gauche.
"Osons la Sarthe à gauche" propose le rassemblement de toute la gauche.

Après une campagne d’un genre un peu nouveau du fait des mesures sanitaires, la campagne du 1er tour des élections départementales s’est achevée par une journée de vote marquée par une abstention record.

 

Cette très faible participation interroge. Les explications sont probablement multiples. Pourtant, nos candidat.e.s ont fait leur maximum pour aller à la rencontre des sarthois.es et échanger sur nos propositions. L’absence de distribution des professions de foi dans de trop nombreux secteurs du département n’a pas contribué à la bonne information des électeurs.

 

Les résultats sont donc tombés avec, comme à chaque fois, leur lot de déceptions et d’espoirs. Les candidats « Osons la sarthe à gauche » sont en capacité de se maintenir dans 11 cantons.

 

Avec 22% des voix (25 195 suffrages), nous constituons la 1ère forte politique de gauche en Sarthe et la 2e force politique derrière les candidats de la majorité départementale. Nous nous félicitons du fort recul du Rassemblement national qui avec 12,7% ne sera présent que dans 5 cantons au 2nd tour contre 10 en 2015.

 

Il nous appartient, maintenant, de redoubler d’efforts pour le 2nd tour. C’est la raison pour laquelle nous avons rencontré une délégation du rassemblement « Unis » dès dimanche soir pour leur proposer un accord global pour le 2d tour.

 

Tenant compte de l’union qui se construisait au plan régional, notre proposition d’accord comprenait 4 engagements :

  • Soutien réciproque dans les cantons où la Gauche est confrontée à la droite ou l’extrême-droite.
  • Désistement républicain en faveur du binôme arrivé en tête dans les cantons Le Mans 1 et Le Mans 5.
  • Accord programmatique pour une majorité de gauche.
  • Création d’un groupe autonome « Unis » au Conseil départemental pouvant avoir de 4 à 10 élus en fonction des résultats.

 

Cette proposition globale permettait de créer une belle synergie à gauche avec l’ambition commune de construire l’alternance dont notre Département a besoin. Elle était particulièrement respectueuse de nos partenaires de gauche tout en permettant de mettre fin aux divisions du 1er tour.

 

Nous avons appris hier avec stupeur et consternation que le rassemblement « Unis » refusait la main tendue notamment en considérant que la tradition du désistement républicain n’avait plus lieu d’être. Nous en avons pris acte. Nous ne pouvons que regretter cette décision alors même que nos formations seront alliées au second tour des élections régionales.

"Osons la Sarthe à gauche" propose le rassemblement de toute la gauche.
18 juin 2021 5 18 /06 /juin /2021 09:13

A quelques heures de la fin de la campagne du 1er tour, Christophe COUNIL, chef de file "Osons la Sarthe à gauche" vous adresse ces quelques mots.