Bienvenue

« Osons, la Sarthe à Gauche ! », c’est avec cette ambition que nous nous présentons à vos suffrages pour porter nos valeurs de justice et de partage. Ensemble, nous vous proposons de construire un Département + solidaire, + in-novant, + vert.

Par ce site, vous pouvez découvrir nos candidat.e.s et suivre l'actualité de notre campagne.

Christophe COUNIL, Chef de file "Osons la Sarthe à gauche !"

24 mars 2015 2 24 /03 /mars /2015 16:20

Avec 51 803 voix soit 27.24% des suffrages exprimés, les 21 binômes « La Sarthe à gauche » arrivent en 2ème position à l’issue du 1er tour des élections départementales derrière les 21 binômes « Ensemble pour la Sarthe »  de l’UMP (34.5%) mais devant les 21 binômes du Front national (26.37%). Non, « le PS n’a pas bu la tasse » ! Non, « le PS n’a pas subi une débâcle » contrairement à ce que laissaient entendre certains commentaires dans les médias hier.

 

Le total des voix de Gauche (FDG + PS + EELV) atteint 35.8% contre 36.3% pour l’ensemble des voix de la Droite républicaine (UMP + Centristes). Gauche et Droite sont donc au coude à coude pour aborder le second tour de dimanche prochain. Pour autant, le haut niveau d’abstention (51.2%), le score élevé du FN et notre élimination au 1er tour dans 8 cantons ne sont pas des éléments positifs.

 

Nous saluons l’engagement de l’ensemble des candidats « La Sarthe à gauche » qui ont mené campagne dans un contexte difficile mais avec force, conviction et détermination.

 

Au-delà du contexte national, trois éléments peuvent expliquer notre élimination dans 8 cantons :

  • Le redécoupage cantonal a conduit à renforcer le poids de la Droite dans les cantons les plus ruraux (Sablé, Loué, Sillé, Mamers, La Ferté Bernard) ;
  • La division de la gauche nous est fatale dans plusieurs cantons (Mamers, Château du Loir, La Suze/Sarthe, Ecommoy) ;
  • Le maintien à 12.5% des inscrits du seuil pour se maintenir au second tour nous empêche de nous maintenir dans 3 cantons (Loué, Sillé et La Suze).

 

Toutefois, La Sarthe à Gauche sera bien présente dans 13 cantons. Pour 11 d’entre eux la victoire est possible … 11 cantons, c’est justement le nombre de cantons qui permet d’être majoritaire au Conseil Départemental. La victoire reste donc possible pour peu que la Gauche soit en mesure de se rassembler et se mobiliser.

 

La campagne du 2nd tour est maintenant lancée. La mobilisation de nos équipes sur le terrain peut permettre de gagner les 3 à 4% qui manquent pour être assuré de la victoire. Elle est essentielle car un Département à droite, ce n’est pas un Département à gauche. Notre adversaire est l’UMP …

 

La présence du FN au second tour dans 14 cantons doit également nous interroger. Réuni hier soir, le Conseil fédéral et les candidats « La Sarthe à gauche » ont acté deux principes :

  • Maintien de nos candidats dans les 5 triangulaires y compris Le Lude et Saint-Calais ;
  • Appel à faire barrage au FN dans les 9 cantons où il est opposé aux binômes « Ensemble pour la Sarthe » - UMP ».

 

L’heure est donc à la mobilisation. Il appartient à chacun de se mobiliser pour faire barrage à la Droite et à l’extrême-droite en Sarthe.

Télécharger le tableau des résultats sur l'ensemble du Département

Télécharger le tableau des résultats sur la ville du Mans

20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 18:29

 

Qui va gérer le « bien vieillir », les collèges, les routes, l’agriculture, la culture ? La Gauche ? La Droite ? Le Front National ? Quelle politique pour le logement, les transports, le développement durable de notre territoire ? Voilà le véritable enjeu des élections départementales.

 

Il ne s’agit ni d’infléchir la politique nationale, ni de décider sur les 35 heures comme le suggère l’UMP. Il ne s’agit ni de sortir de l’euro, ou de traiter de l’immigration comme le préconise le Front National. L’enjeu est départemental. Il touche à la solidarité, à la vie quotidienne des Sarthois-es.

 

Et puis, il y a un danger dans cette élection : C’est le Front National. S’il s’impose, ce sont ses obsessions, ses idées d’extrême droite qui vont gérer votre quotidien. C’est un danger d’abord pour vous, pour vos enfants, pour notre département et demain sa marche inexorable au pouvoir.

 

Voilà deux raisons pour participer au scrutin. Il y en a d’autres.

 

Acceptez-vous la privatisation de certains de nos collèges ? Acceptez-vous la mise en concurrence des associations de solidarité ? Acceptez-vous que l’on oppose systématiquement la campagne et la ville ? Acceptez-vous que le Président du Conseil départemental soit également député ?

 

Ou au contraire, voulez-vous favoriser l’émergence d’une nouvelle majorité départementale qui portera des choix politiques novateurs en termes de Solidarité, de développement économique ou de protection de l’environnement ?

 

Voulez-vous des Conseillers départementaux proches de vous qui agissent au quotidien et connaissent les dossiers, savent comment les faire avancer ?

 

Pour toutes ces raisons il est indispensable, vital – pour ceux qui veulent faire du département un bouclier social et républicain – que la gauche soit au second tour. Nos candidats sont si proches de vous… Alors votez « La Sarthe à gauche, l’énergie solidaire » !

 

20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 14:00

 

Gérer un Département n’est pas compatible avec l’exercice de responsabilités nationales à Paris. C’est pourquoi le Président du Conseil départemental s’engage à gérer la Sarthe en restant dans le département présent quotidiennement aux côtés des Sarthoises et des Sarthois. Chaque mois, il organisera sur une journée complète une visite cantonale : visite d’un collège, rencontre avec les agents du Conseil départemental, visite d’entreprises, d’exploitations agricoles ou de réalisations publiques … Ces journées s’achèveront par une réunion publique où l’ensemble des habitants seront invités à venir débattre et interroger les élus.

20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 11:00

 

Le territoire départemental est marqué par la présence de milieux aquatiques d’une grande richesse mais dont l’équilibre écologique demeure fragile. C’est pourquoi nous souhaitons mettre en œuvre une Charte de l’Eau permettant une gestion intégrée de toutes les questions concernant la gestion des eaux de surface ou souterraines et la protection des milieux naturels. La charte de l’Eau pourra s’articuler autour de trois objectifs prioritaires : la préservation ou la reconquête de la qualité de l’eau, la protection et la valorisation des milieux aquatiques et la sécurisation de l’alimentation en eau potable.

19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 20:00

 

En lien avec les autres collectivités territoriales, le Conseil départemental mettra en œuvre un Plan départemental des déplacements visant à donner une plus grande cohérence à la politique des Transports. Il sera organisé autour de quatre axes d’action : favoriser les transports collectifs, développer l’intermodalité entre les différents modes de transport, moderniser le réseau routier, promouvoir les modes de transports doux (vélos) et assurer une plus grande sécurité routière.