Bienvenue

« Osons, la Sarthe à Gauche ! », c’est avec cette ambition que nous nous présentons à vos suffrages pour porter nos valeurs de justice et de partage. Ensemble, nous vous proposons de construire un Département + solidaire, + in-novant, + vert.

Par ce site, vous pouvez découvrir nos candidat.e.s et suivre l'actualité de notre campagne.

Christophe COUNIL, Chef de file "Osons la Sarthe à gauche !"

10 juin 2021 4 10 /06 /juin /2021 10:00
12 grandes propositions pour la Sarthe : notre engagement n°4

10 juin 2021 4 10 /06 /juin /2021 09:00
Hausse de la fiscalité : notre carton rouge à la majorité départementale

9 juin 2021 3 09 /06 /juin /2021 18:53
Politique du handicap : notre réponse au questionnaire de l'APF France Handicap

L'association APF France Handicap représente les 12 millions de personnes en situation de handicap. Pour reprendre leurs propos " ces personnes, souvent invisibles car discriminées et marginalisées, vivent dans les villes ou les communes de votre département". Elles méritent toute notre attention au regard de la compétence Solidarité du Conseil départemental.

 

Dans le courrier adressé aux candidats, l'APF France Handicap pose 10 questions aux candidats aux élections départementales. Nous avons pris le soin d'y répondre avec précision. Nos réponses sont en grande majorité extraites du projet départemental consultable sur ce site internet.

Politique du handicap : notre réponse au questionnaire de l'APF France Handicap

Réponse des candidats « Osons la Sarthe à gauche ! »

au questionnaire de l’APF France Handicap

 

 

1. Évaluer l’effectivité des droits dans le département

La politique du Handicap du Département de la Sarthe en matière du Handicap nécessite d’être remise à plat pour améliorer les dispositifs existants. Nous voulons faire de l’intégration le maître mot de la politique en direction des personnes handicapées avec la volonté de mettre en œuvre une action transversale à l’ensemble des politiques départementales : création d’un dispositif d'intégration professionnelle et d'accès aux loisirs, soutien aux acteurs associatifs, développement d’une offre d’hébergement adaptée à tous les types de handicap, soutien particulier au handicap psychique,

 

2. Accroître les moyens de fonctionnement des MDPH

Nous améliorerons le fonctionnement de Sarthe Autonomie (nouveau nom de la Maison Départementale des Personnes Handicapées) en réduisant le temps de traitement des demandes et en mettant en place des permanences sur l’ensemble du Département.

 

3. Être garant de la liberté du choix de vie des personnes avec une offre de service de proximité et diversifiée

La révision du schéma départemental devra envisager un élargissement de l’offre de service sociale et médico-sociale afin de permettre aux personnes et à leur famille de choisir leur mode de vie : services d’aides à domicile, services d’accompagnement, accueils de jour ou temporaire, hébergements collectifs, services aux aidants …

 

4. Développer l’offre d’habitat inclusif

Nous mènerons une politique ambitieuse d’adaptation des logements sarthois à la perte d’autonomie par l’octroi d’aides complémentaires en lien avec les bailleurs sociaux. Nous favoriserons l’habitat inclusif et intergénérationnel pour maintenir l’autonomie des personnes âgées ou en situation d’handicap dans un logement individuel, adapté et accessible.

 

5. Rendre accessibles les bâtiments et les sites appartenant au département

Nous mettrons en œuvre une programmation pluriannuel de travaux pour achever la mise aux normes d’ici la fin du mandat. La priorité sera, notamment, donnée aux collèges publics dont le Département est propriétaire.

 

6. Apporter un soutien financier à l’accessibilité des petites communes

Nous mettrons en place des contrats territoriaux entre le Département et les Communautés de communes pour soutenir les projets des communes, de leurs groupements et des associations afin de sortir de la logique de guichet et de clientélisme de l’actuelle majorité. Afin d’aider plus particulièrement les territoires à faibles ressources, les sommes affectées à chaque contrat par le Conseil départemental ne devront pas dépendre uniquement d’un critère purement démographique mais également d’un coefficient de solidarité permettant d’assurer une péréquation entre les territoires. Il appartiendra aux communes d’inscrire leurs travaux d’adaptation des bâtiments publics dans le cadre de ces contrats territoriaux.

 

7. Faciliter les transports inter-urbains des personnes à mobilité réduite

Cette mission n’est plus forcément de la compétence des Départements. Toutefois, nous mettrons en œuvre un plan départemental des déplacements en lien avec la Région et les Communautés de communes afin de favoriser l’intermodalité et sortir de la politique tout-routier de l’actuelle majorité.

Nous prioriserons les travaux d’aménagement du réseau routier pour assurer la sécurité des usagers en fonction de l’accidentologie et des liaisons domicile - travail.

 

8. Apporter son soutien aux parents

Nous créerons une Maison de la Famille pour accompagner les familles et développer, coordonner les projets d’aide à la parentalité notamment en amont de la naissance. Nous développerons le rôle de la PMI dans l’accompagnement des jeunes enfants et de leurs parents en recentrant l’action des professionnels sur les actions de prévention.

 

Nous encouragerons le développement des modes de garde ponctuels et la création de Maisons d’Assistantes Maternelles (MAM). Nous accompagnerons la professionnalisation par des actions de formation continue des assistantes maternelles à domicile et en MAM.

 

Comme nous l’avons fait durant ce mandat qui s’achève, nous exercerons une grande vigilance pour accompagner le centre d'action médico-sociale précoce (CAMSP).

 

9. Accompagner les publics les plus éloignés de l’emploi

10. Mettre en œuvre un plan départemental de lutte contre la fracture numérique

Sur la question de l’emploi, nous prenons 4 grands engagements :

 

  • Expérimenter le dispositif « Territoire zéro chômeur de longue durée » dans un territoire urbain et un territoire rural.

 

  • Mettre en œuvre le service public de l’insertion et de l’emploi (SPIE) qui porte l’ambition que l’ensemble de celles et ceux qui veulent trouver une place dans la société par le travail et l’activité y parviennent. Dans le cadre de cette expérimentation, le Département accompagnera les allocataires du RSA volontaires en proposant, dans les secteurs en tension, des formations courtes et opérationnelles avec une alternance soutenue en entreprise. Les allocataires entrant dans ce dispositif pourront bénéficier d’un pack mobilité : aides pour la voiture, le covoiturage, la garde d’enfants ...

 

  • Soutenir les chantiers d’insertion en sortant de la logique d’appels à projet par la signature de conventions pluriannuelles d’objectifs et de moyens permettant de mieux soutenir les chantiers dans leurs missions d’accompagnement socioprofessionnel et de favoriser la prise en charge des publics les plus éloignés de l’emploi. Utiliser systématiquement le levier de la commande publique pour favoriser l’introduction de clauses sociales.

 

  • Accompagner la création, le développement et la consolidation d’entreprises de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) pour répondre aux nombreux défis sociaux (création d’emplois non délocalisables, innovation, inclusion et cohésion sociale …). Le Département mobilisera et fédèrera ses nombreux partenaires pour accompagner le développement collectif des pratiques de l’ESS.
9 juin 2021 3 09 /06 /juin /2021 13:33

Dans le cadre des élections départementales, l'antenne départementale de la Sarthe de l'association ANTICOR s'est adressée à l'ensemble des candidats en proposant de renforcer la transparence et l'éthique du Conseil départemental.

 

ANTICOR est une association anticorruption française dont le but est de réhabiliter la démocratie représentative, promouvoir l'éthique en politique et lutter contre la corruption et la fraude fiscale.

 

Sensibles à leurs propositions, voici les 15 engagements que nous prenons :

15 engagements pour renforcer la transparence et l'éthique du Conseil départemental et de ses élus.

Une organisation plus éthique du Conseil départemental

1. Nous mettrons en place un comité d'éthique, en confiant à un ancien élu une mission de déontologue. Il pourra être saisi directement par les citoyens ou bien les élus. Un rapport annuel de son action sera transmis à l’Assemblée délibérante chaque année. Nous mettrons également en place un dispositif d'alerte interne et nous formerons élu-e-s et agents du Conseil départemental aux obligations de probité.

Une totale disponibilité et intégrité des élu-e-s

2. Afin de favoriser l’engagement des élus au service du Conseil départemental, nous mettrons en œuvre des règles de non-cumuls des fonctions exécutives. Le Président et ses vice-présidents ne pourront pas être membre de plus de deux exécutifs.

 

3. Le versement des indemnités d'élu-e-s sera modulée en fonction de la participation effective des élus aux séances plénières et commissions.

 

4. Nous suspendrons automatiquement les délégations de tout élu mis en examen. En cas de condamnation pour atteinte à la probité, l’élu condamné se verra retiré automatiquement sa délégation.

Une prévention concrète des conflits d'intérêts

5. Les élus disposant d’une délégation de signature devront remplir une déclaration d'intérêts qui sera transmise à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique. La même démarche sera proposée, sans obligation, aux élus ne disposant pas d’une délégation de signature. Leur déclaration sera vérifiée par le déontologue.

 

6. Nous mettrons en place le réel report (non-participation au vote, aux débats et aux actes préparatoires) des élus ayant un intérêt direct ou indirect dans un projet ou une décision publique, en rendant publiques les rencontres des décideurs et des élus avec des représentants d'intérêts dans un agenda ouvert à toutes et tous, en interdisant aux élus d'accepter tout cadeau ou avantage d'un représentant d'intérêts.

 

Une réelle reconnaissance du rôle des élu-e-s n'appartenant pas à la majorité

7. Nous assurerons le droit effectif à l'information des élu-e-s n'appartenant pas à la majorité par la création d’un statut de la minorité : accès à l'ensemble des documents et informations préparatoires aux débats, droit effectif à l'expression dans les diverses publications de la collectivité y compris sur internet et les réseaux sociaux, associations des élus aux décisions qui concernent leur territoire …

 

8. Les élus de la minorité seront associés aux phases de négociation prévues dans les procédures d'attribution de marchés publics, de contrats de concession et de désignation des membres non élu-e-s de la commission consultative des services publics locaux.


Une véritable transparence de l'action publique

9. Nous rendrons accessibles bases de données mises à jour de façon régulière, en suivant sans délai les avis de la commission d'accès aux documents administratifs, en mettant en ligne la liste des élus et agents bénéficiant d'un logement ou d'une voiture de fonction, en mettant en ligne le nombre, la fonction et la rémunération globale des collaborateurs de cabinet, en mettant en ligne les décisions de justice concernant la collectivité et les frais d'avocats engagés par la collectivité.


Un contrôle de l'action du Conseil Départemental

10. Nous créerons une commission de suivi de contrats de la commande publique, en instaurant un service d'audit interne pour surveiller les dépenses de communication, aux voyages, aux réceptions, aux frais de bouche et aux invitations.

 

11. Nous instaurerons un contrôle effectif du suivi des aides et subventions de tous ordres, en assurant le suivi des recommandations des chambres régionales des comptes et en publiant leurs rapports sur le site internet de la collectivité.


Une participation active des citoyens aux décisions locales

12. Nous mettrons en place un vrai budget participatif pour financer des actions citoyennes en Sarthe.

 

13. Nous créerons une application « La Sarthe dans ma poche » permettant aux Sarthois d’avoir facilement accès à l’ensemble des services du Département et de ses partenaires. Un espace spécifique sera dédié à l’engagement citoyen permettant de mettre en relation les associations et les citoyens pour unir les volontés notamment lors des journées citoyennes. 

 

14. Nous organiserons des visites cantonales régulières et généraliserons les conseils cantonaux pour faciliter le dialogue entre les élus et les citoyens au sein de chaque canton.

 

15. Nous réunirons des conseils consultatifs pour échanger avec les partenaires du Département dans chacun de ses domaines de compétences et ainsi ajuster les politiques départementales avec la réalité du terrain.

9 juin 2021 3 09 /06 /juin /2021 11:00