Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue

« La Sarthe à Gauche, l’énergie solidaire ! », c’est avec cette ambition que nous agissons au sein du Département pour porter nos valeurs de justice et de partage. Nous constituons un groupe de 14 conseillers pour vous représenter au quotidien, en commissions ou sessions.

Par ce site, vous pouvez découvrir vos élus ou suivre les projets des cantons et nos actions.

A votre écoute,
Claude PETIT-LASSAY, Président du Groupe

Pour contacter le Bureau du Groupe :

02.43.54.72.24 ou elus-de-gauche@sarthe.fr

La Sarthe à gauche sur Twitter

3 décembre 2019 2 03 /12 /décembre /2019 15:30

L'ensemble des Conseillers départementaux était réunis à l'Abbaye Royale de l'Epau le 15 octobre dans le cadre d'une séance plénière consacrée à la Décision Modificative n°1.

 

Nous vous proposons de retrouver l'intégralité de nos interventions en cliquant sur le lien ci dessous.

 

Ces dernières sont classées dans l'ordre chronologiques, ainsi que par thématique et commission*.  

 

Vous souhaitant une agréable lecture.

 

 

*Le Conseil Départemental comprend de 8 commissions distinctes dans lesquelles sont répartis les élus, chaque commission est composée de 10 Conseillers départementaux.

2 décembre 2019 1 02 /12 /décembre /2019 15:26

La question du soutien financier à l’Université́ est un sujet qui suscite régulièrement les interventions des élus de notre groupe en commission et en séance plénière. Seule université sarthoise, Le Mans Université est un atout pour notre territoire : elle forme plus de 11 000 étudiants tous les ans dont 1 900 étrangers, elle investit dans la recherche et contribue ainsi à la connaissance, aux avancées technologiques, aux progrès de l’industrie et de l’ingénierie des services publics.


Aux côtés de Le Mans Métropole et de la Région, il nous parait nécessaire que le Département de la Sarthe apporte un soutien renforcé à l’Université du Mans.


En terme d’investissement, si le Département a subventionné ces dernières années des dépenses utiles au service de l’Institut d’acoustique, de l’ISMANS, de l’ESGT et de l’ITEMM, nous constatons que l’ENSIM (école d’ingénieurs) ou encore que l’UFR de Sciences (dont les locaux sont vétustes) ont un fort besoin d’aides à l’investissement.


En matière de fonctionnement, le décrochage du Département est flagrant. Nous œuvrions à parité avec Le Mans Métropole il y a encore trois ans. Cette année, le Département n’apporte plus que 45 000 € au titre de la subvention de fonctionnement, alors que le montant de la subvention de Le Mans Métropole a progressé́, passant de 115 000 € à 415 000 €. Les dépenses de fonctionnement, c’est ce qui fait vivre l’Université au quotidien !
Et pourtant la majorité́ partage ce constat que « l’attractivité du Mans et de la Sarthe passe par l’Université », nous souhaitons qu’elle revoie sa copie afin que tous les acteurs du territoire travaillent, main dans la main, pour défendre un enseignement supérieur de qualité pour tous les jeunes sarthois.

27 novembre 2019 3 27 /11 /novembre /2019 15:22

Communiqué de presse du mardi 27 novembre 2019

 

Bientôt la fin d’une situation devenue intenable !


Il y un an, le CAMSP (Centre d’action médico-sociale précoce dont l’objectif est de porter un diagnostic et d’accompagner les enfants de moins de 6 ans porteurs de handicap) nous alertait sur l’exiguïté de leurs locaux et l’absence de réponses concrètes sur le court et le long terme de la part des pouvoirs publics.


L’exiguïté est devenue telle qu’elle porte atteinte à la qualité de la prise en charge des enfants (+ de 250 enfants suivis), telle qu’elle empêche de recruter de nouveaux professionnels dont le financement de postes est pourtant débloqué, telle qu’elle ne permet pas de diminuer les listes d’attente d’enfants sollicitant une prise en charge !


Nous avons visité ces locaux et rencontré les professionnels en janvier 2019. Inquiets des conditions d’accueil, nous sommes intervenus sur ce sujet auprès des élus de la majorité départementale en Commission permanente, en Commission Solidarité et en séance plénière. Nous avons contacté les élus du Mans et du Conseil départemental, ainsi que le Directeur de l’ARS.


Au début du mois de novembre, les professionnels du CAMSP nous ont fait savoir, d’une part, qu’une solution de long terme avait été trouvée : le CAMSP sera relocalisé sur le site de l’Hôpital du Mans dans un bâtiment qui nécessitera une restructuration ; d’autre part, qu’en attendant ce déménagement envisagé fin 2021, une solution de court terme pour obtenir 200 m2 supplémentaires était en cours d’aboutissement.


Le soutien apporté au CAMSP par l’ensemble des pouvoirs publics va permettre d’améliorer la prise en charge au bénéfice des familles sarthoises et des professionnels engagés et nous nous en réjouissons.

 

Claude PETIT-LASSAY
Pour le groupe des élus de gauche et républicains

18 novembre 2019 1 18 /11 /novembre /2019 15:14

Les Conseillers départementaux du groupe des élus de Gauche et Républicains sont heureux de présenter leur nouvelle lettre d’informations.

 

Cette lettre, que vous pouvez télécharger ci-dessous, retrace une partie de nos actions au service des Sarthoises et des Sarthois lors de cette année 2019. Elle précise également les positions de notre groupe lors des débats de l'Assemblée départementale qui sont détaillées par thématiques et compétences du Conseil départemental.

 

Nous vous souhaitons une agréable lecture.

 

 

Claude PETIT-LASSAY
Pour le groupe des élus de gauche et républicains

8 octobre 2019 2 08 /10 /octobre /2019 14:08

L'ensemble des Conseillers départementaux était réunis à l'Abbaye Royale de l'Epau le 21 juin dans le cadre d'une séance plénière consacrée au Budget Supplémentaire 2019.

 

Nous vous proposons de retrouver l'intégralité de nos interventions en cliquant sur le lien ci dessous.

 

Ces dernières sont classées dans l'ordre chronologiques, ainsi que par thématique et commission*.  

 

Vous souhaitant une agréable lecture.

 

 

*Le Conseil Départemental comprend de 8 commissions distinctes dans lesquelles sont répartis les élus, chaque commission est composée de 10 Conseillers départementaux.