Bienvenue

« Osons, la Sarthe à Gauche ! », c’est avec cette ambition que nous nous présentons à vos suffrages pour porter nos valeurs de justice et de partage. Ensemble, nous vous proposons de construire un Département + solidaire, + in-novant, + vert.

Par ce site, vous pouvez découvrir nos candidat.e.s et suivre l'actualité de notre campagne.

Christophe COUNIL, Chef de file "Osons la Sarthe à gauche !"

16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 22:14

 

Dans le cadre du Fonds d’Aide aux Jeunes, le Conseil départemental expérimentera, le Contrat de soutien à l’autonomie des jeunes visant à accompagner, sur un temps limité, les jeunes de 16 à 25 ans qui souhaitent se sortir d'une situation difficile et qui en montrent la volonté à travers un véritable projet personnel : formation, mobilité, emploi, logement … Un contrat négocié d’objectifs serait alors signé entre le jeune bénéficiaire et le Conseil général. De la même façon, le Conseil départemental soutiendra les projets innovants permettant de valoriser les multiples talents de notre jeunesse.

16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 20:09

 

L’actuelle pénurie de professionnels de santé va s’aggraver dans les prochaines années et concernera l’ensemble des territoires. Aussi, le Conseil départemental doit se mobiliser davantage pour garantir à tous les Sarthois un accès aux soins. Nous proposons de mettre en œuvre, en lien avec l’Agence régionale de Santé, un plan départemental pour la démographie médicale. Plusieurs pistes d'actions susceptibles de renforcer l'attractivité du Département pour les médecins sont envisagées : bourses aux étudiants en médecine, développement d’une offre de « coaching » pour aider à l’installation, soutien à la création de maisons de santé pluridisciplinaires et aux projets favorisant le travail en réseau des médecins (télémédecine et l’éducation thérapeutique).

16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 20:02
15 mars 2015 7 15 /03 /mars /2015 21:12

Le Front national veut incarner la nouveauté et capter la colère de nos concitoyens lassés par la crise et les difficultés quotidiennes.

 

En confiant leur voix au Front national, nombreux sont ceux qui pensent que le Front national a changé, qu’il n’est plus le parti infréquentable d’autrefois, qu’il n’est pas un danger pour la France.

 

Ils se trompent !

Présents dans tous les cantons ils demeurent sans propositions concrètes pour notre Département et pour les cantons sur lesquels ils ont été, le plus souvent, parachutés sans aucun ancrage local.

 

Absents sur le terrain, invisibles donc mais très bavards et très dangereux. Ils portent des propositions démagogiques et aux antipodes de ce qu’attendent les électeurs qui pensent être séduit par leurs discours.

 

Et alors, les maires FN, ça donne quoi ?

Quelques mesures adoptées par ces nouveaux élus depuis mars 2014 :

• Augmentation des indemnités des élus ;

• Suppression des aides à la restauration scolaire pour les enfants des familles pauvres ;

• Suppression de l’accueil périscolaire pour les enfants de chômeurs ;

• Fermeture de centre social ;

• Suppression des subventions aux associations non coopératives ;

• Commémoration de l’OAS le jour du massacre d’Oran ;

• Refus de commémoration de l’abolition de l’esclavage ;

 

Dans les départements, où se gèrent la lutte contre l’exclusion, le soutien aux personnes âgées, aux personnes handicapées, les collèges, les pompiers, l’aide à l’enfance en danger, les victoires du FN pourraient avoir des conséquences dramatiques.

 

Pour en savoir plus :

 

15 mars 2015 7 15 /03 /mars /2015 12:38

À deux semaines du 1er tour des élections départementales, la rédaction Ouest-France du Mans a réuni mardi dernier  Dominique Le Mèner et Christophe Chaudun. Le leader de la majorité départementale et le chef de file de l’opposition de gauche ont répondu aux questions des journalistes de la rédaction.

 

La passe d’armes a porté sur la réforme territoriale et la profonde mutation du scrutin des dimanches 22 et 29 mars. Les candidats ont aussi été invités à s’exprimer sur des questions concrètes, comme la prise en charge de la vieillesse et de la dépendance, la pénurie de médecins qui s’aggrave ou encore la capacité du département à conserver son tissu d’entreprises…

 

A vous de juger ...