Bienvenue

« Osons, la Sarthe à Gauche ! », c’est avec cette ambition que nous nous présentons à vos suffrages pour porter nos valeurs de justice et de partage. Ensemble, nous vous proposons de construire un Département + solidaire, + in-novant, + vert.

Par ce site, vous pouvez découvrir nos candidat.e.s et suivre l'actualité de notre campagne.

Christophe COUNIL, Chef de file "Osons la Sarthe à gauche !"

19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 11:00

 

Le Conseil général sera solidaire des producteurs locaux en soutenant le développement des filières courtes. Moins d’intermédiaires du champ à l’assiette et plus d’avantages pour les producteurs comme pour les consommateurs. Pour cela, le Conseil général mettra en place une plateforme d’achats pour les restaurants scolaires des collèges pour faciliter leur approvisionnement en marchandises issues de l’agriculture locale. Cette structure pourrait être étendue aux autres centres de restaurations collectives.

18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 20:00

 

L’emploi doit devenir l’une des préoccupations majeures du Conseil départemental. Un plan stratégique de développement économique sera mis en œuvre visant la création d’emplois dans des secteurs aux potentialités importantes (technologies liées au développement durable, agroalimentaire, numérique, filière bois…). Un volet spécifique sera consacré à l’Économie sociale et solidaire. Dans ce cadre, le Conseil départemental cessera son soutien financier aux parcs d’activités fantômes de l’actuelle majorité pour redéployer les crédits vers plus d’efficience en termes de créations d’emplois et de richesses.

18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 11:00

 

Afin d’éviter la concentration des services départementaux sur Le Mans, le Conseil départemental mettra en place des Maisons du département équitablement réparties sur le territoire sarthois. Au plus près des citoyens, elles proposeront dans un même lieu la palette la plus complète de services à travers un dispositif d’accueil et de permanences régulières des services du Conseil général (travailleurs sociaux, PMI, MDPH, Maisons de l’emploi, CIDPA …).

17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 18:00

 

Signés à l’échelle des 21 cantons, les Contrats territoriaux de territoire permettront de soutenir les projets des collectivités en fonction de leurs besoins. Afin d’aider plus particulièrement les territoires à faibles ressources, nous considèrerons que les sommes affectées à chaque contrat ne devront pas dépendre uniquement d’un critère purement démographique mais également d’un coefficient de solidarité permettant d’assurer une péréquation entre les collectivités les plus riches et les plus pauvres.

 

 

L'une des priorités des Contrats de territoire sera de permettre à chaque sarthois d’avoir une connexion internet satisfaisante. Pour cela, un accent particulier sera dirigé vers les zones blanches et isolées afin de résoudre les difficultés. L’accès haut débit ADSL sera renforcé la ou cela est nécessaire, notamment par les nouvelles technologies VDSL en lien avec les collectivités.

 

Parallèlement, le Conseil départemental poursuivra son engagement pour développer le très haut débit via la fibre optique sur l’ensemble du territoire départemental. L’action du syndicat mixte d’aménagement numérique pour le très haut débit sera renforcée en lien avec les intercommunalités et avec la possibilité d’utiliser le réseau aérien électrique pour déployer la fibre.

17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 11:00

 

Le Conseil départemental mettra en œuvre le Plan de rénovation et de modernisation des Collèges sarthois avec la volonté d’améliorer le confort des élèves tout en privilégiant l’accessibilité et la réduction des dépenses énergétiques. Dans ce cadre, notre nouvelle majorité départementale refusera la privatisation de certains établissements dont la reconstruction est prévue dans le cadre de Partenariat Public-Privé (contrats de partenariats). Nous proposerons de confier ces travaux aux sociétés d’économie mixte agissant déjà dans le Département.

 

Le plan massif d’équipement informatique des collèges tant attendu sera mis en œuvre dans un délai très court afin de rattraper le retard accumulé ces dernières années et combler les fortes disparités existantes entre les établissements. A terme chaque collège devra être équipé au minimum de 30 postes informatiques et d’un tableau blanc interactif pour 100 élèves.