Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue

« La Sarthe à Gauche, l’énergie solidaire ! », c’est avec cette ambition que nous agissons au sein du Département pour porter nos valeurs de justice et de partage. Nous constituons un groupe de 14 conseillers pour vous représenter au quotidien, en commissions ou sessions.

Par ce site, vous pouvez découvrir vos élus ou suivre les projets des cantons et nos actions.

A votre écoute,
Claude PETIT-LASSAY, Président du Groupe

Pour contacter le Bureau du Groupe :

02.43.54.72.24 ou elus-de-gauche@sarthe.fr

Archives

La Sarthe à gauche sur Twitter

17 septembre 2018 1 17 /09 /septembre /2018 15:27

A l’heure où un débat s’ouvre sur la baisse des aides sociales ou leur « rationalisation », 19 Départements, à l’initiative de la Gironde, ont présenté un projet d’expérimentation d’un revenu de base à compter de 2019.


Précédé d’une phase de concertation et d’une enquête en ligne lancée auprès des citoyens, et s’appuyant sur l’IPP (Institut des Politiques Publiques), chargé de dresser l’état des lieux des bas revenus en France, cette action audacieuse n’attend plus qu’à être transcrite dans la loi pour pouvoir être lancée.


Neuf millions de Français vivent sous le seuil de pauvreté. Malgré 30 années de lutte, aucune politique n’a réussi à endiguer la pauvreté et même la grande pauvreté. Chefs de file des solidarités et faisant face à des dépenses sociales toujours plus élevées, nous saluons l’initiative de ces Départements qui ont décidé d’être une réelle force de proposition à l’égard du Gouvernement.


Dans le cadre de cette expérimentation sur un échantillon de 20 000 personnes, deux scénarios seraient retenus : un revenu de base simplifié de 431 €, remplaçant le RSA et la Prime d’Activité (ouvert aux moins de 25 ans), et un revenu de base plus ambitieux à 765 €, englobant RSA, Prime d’Activité et Aides au logement (versé dès 18 ou 21 ans).


Nous plaidons pour que la Sarthe, qui en 2017 a consacré près de 70 M€ au RSA (11 500 allocataires), rejoigne cette initiative qui représente une solution d’avenir. Elle offre la possibilité de simplifier les dispositifs existants en conjuguant RSA, Prime d’Activité et Aides au logement, et permet de répondre en partie au problème de financement par la création d’un fonds national.

 

N’en déplaise à ses détracteurs, ce revenu de base constituerait une allocation sous condition de ressources, et ne serait en aucun cas un revenu universel.

Partager cet article

commentaires